Intégration des moins valides : Saint-Josse accuse-t-elle un handicap ? (Pauline Warnotte)

En 2012, un appel aux communes à réaffirmer leur adhésion à la Charte communale de l’intégration de la Personne Handicapée a été effectué. Cette Charte, qui vise à réaliser l’intégration et l’inclusion à part entière des personnes handicapées dans la vie communale, contient 15 principes. L’accent est notamment mis sur l’accessibilité, les loisirs et la politique sociale.

Publié le mardi 31 mai 2016

Voir ici

Si l’on peut se féliciter que la Commune de Saint-Josse ait décidé d’adhérer à cette Charte, force est cependant de constater que dans les faits, de nombreux obstacles se dressent toujours, au quotidien, pour les personnes présentant un handicap. En particulier, l’accessibilité, y compris aux bâtiments communaux, laisse à désirer. A titre d’exemple, si une rampe a bien été construite pour se rendre à l’administration communale, le poids de la porte d’entrée rend l’accès au bâtiment difficile. Par ailleurs, aucune des toilettes du bâtiment n’est adaptée aux personnes en chaise roulante.

Le Label Handicity® existe par ailleurs pour encourager les communes qui travaillent pour l’intégration des personnes handicapées dans les différentes facettes de la vie communale. Six communes bruxelloises se sont déjà vu octroyer de ce label (Jette et Saint-Gilles depuis 2006, Anderlecht, Bruxelles, Molenbeek-Saint-Jean et Woluwe-Saint-Pierre depuis 2012) et une autre (Koekelberg) est candidate pour 2018. Saint-Josse ne figure cependant malheureusement pas parmi elles.

Mes questions sont donc les suivantes :

  • Quelles sont les mesures qui ont été mises en œuvre à la suite de l’adhésion à la Charte communale de l’intégration de la Personne Handicapée ? En particulier, un organe de consultation des personnes handicapées, tel que recommandé par la Charte, a-t-il été mis en place au sein de la commune ? Si oui, quelle forme a-t-il pris, quelle est sa composition et combien de fois s’est-il réuni ? Si non, dans quel délai et sous quelle forme celui-ci sera-t-il installé ?
  • Combien de personnes avec un handicap l’administration communale compte-t-elle parmi son personnel ? Combien cela représente-t-il en termes de pourcentages du personnel communal ?
  • Quelles sont les mesures de sensibilisation du personnel communal à l’égard du personnel handicapé qui ont été mises en œuvre ?
  • Le personnel communal est-il formé à la langue des signes pour l’accueil des personnes sourdes ou malentendantes ? Si oui dans quelle(s) langue(s) ?
  • Le Collège compte-t-il poser la candidature de Saint-Josse au label Handicity® en 2018 ? Si oui, quelles sont les intégrations de la dimension « personnes handicapées » dans les différents projets communaux qui sont envisagées ? Si non, pourquoi ?