Netheidsplan 2013-2017 / Plan propreté 2013-2017 (Frederic Roekens)

Het netheidsplan 2013-2017 trad in 2014 in actie met een grote informatie-en sensibiliseringscampagne voor de strijd tegen sluikstorten.

Publié le mercredi 5 octobre 2016

Ze viel samen met de inwerkingtreding van het nieuw gemeentelijk belastingreglement waarbij strenger wordt opgetreden inzake sancties : 250 € / m3 voor sluikstortingen, tot 450 € / m3 bij herhaling. De overtredingen worden onderverdeeld in de volgende categorieën : sluikstorten, vuilniszak op verkeerde dag buitenzetten, wildplassen en hondenpoep, graffiti en tags en het achterlaten van bouwafval.

De meerderheid stelde in haar netheidsplan immers dat naast preventie repressie noodzakelijk is en zette dit kracht bij door de verhoging van de belasting in 2014, door op heterdaad betrapte onwellevendheden te bestraffen en bij recidivisme hoger te beboeten.

Vragen :

  • Hoeveel keer werd het gemeentelijk belastingreglement in 2014, 2015 en de eerste maanden van 2016 toegepast ? Hoeveel keer werd er overgegaan tot een sanctie per in het reglement bepaalde overtreding (sluikstorten, vuilniszak op verkeerde dag buitenzetten, wildplassen en hondenpoep, graffiti en tags en bouwafval) ? Hoeveel keer werd de boete effectief geïnd ?
  • Hoeveel geld leverde dit op voor de gemeentekas ?
  • Hoeveel keer werden sluikstorters op heterdaad betrapt ? Gaat de gemeente zoals in bepaalde gemeenten samen met de politie over tot gecoördineerde acties om sluikstorten te sanctioneren ? Zo, ja hoeveel gecoördineerde acties vonden er plaats en waar precies ?
  • Stelt de gemeente statistieken op die toelaten de straten te identificeren waarin het meest vervuilend gedrag voorkomt ? zo, ja Zou het geen goed idee zijn om deze te publiceren ?
  • Hoeveel gevallen van recidivisme werden er geregistreerd ?
  • Hoeveel gemeentelijke ambtenaren kunnen er momenteel inbreuken op het belastingreglement vaststellen ?

Réponse du Collège :

- Combien de fois le règlement taxe communal a été appliqué en 2014, 2015 et pendant les premiers mois de 2016 ?

  • 452 fois en 2014,
  • 401 fois en 2015
  • 150 fois en 2016 ( de janvier à septembre)

- Combien de fois a-t-il été procédé à une sanction par infraction stipulé dans le règlement (déversement clandestin, sortir le sac poubelle le mauvais jour, urinoirs sauvages et pollution canine, graffiti et déversement de déchets de construction) ?

  • 368 fois en 2014 ( 4 dépôts clandestins, 364 sacs poubelles) et 6 perceptions immédiates ( 1 sac et 5 urines)
  • 330 en 2015 ( 3 dépôts clandestins, 327 sacs poubelles) et 5 perceptions immédiates ( 1 sac et 4 urines)
  • 146 en 2016 ( 4 dépôts clandestins , 142 sacs poubelles) et 5 perceptions immédiates ( 1 sac , 1 mégot et 3 urines)

Combien de fois l’amende a-t-elle été perçue effectivement ?

  • 2014 : 91 après l’envoi d’un courrier invitant au paiement de la taxe ;
  • 2015 : 104 après le courrier , 233 ont été enrôlées
  • 2016 : 42 après le courrier, 78 ont été enrôlées.

- Combien cela a-t-il rapporté pour la caisse communale ?

  • 2014 : 6898 € après l’envoi d’un courrier invitant au paiement de la taxe ; 300 € en perceptions immédiates
  • 2015 : 8650 € après l’envoi d’un courrier invitant au paiement de la taxe et 21.525 € d’enrôlement ; 250 € en perceptions immédiates
  • 2016 : 4.175 € après l’envoi d’un courrier invitant au paiement de la taxe et 8.080 € d’enrôlement, 250 € en perceptions immédiates

- Combien de fois des personnes ont été attrapées en flagrant délit pour cause de déversement clandestin ?

— > 0

La commune procède-t-elle, tout comme dans certaines autres communes, à des actions conjointes avec la police pour sanctionner le déversement clandestin ? Si oui, combien d’actions coordonnées ont eu lieu et où exactement ?

  • 2014 : 12 opérations de soirée et 10 opérations de jour
  • 2015 : 8 opérations de soirée et 11 opération de jour
  • 2016 : 6 opérations de jour (cfr : Ocam 3)

Les opérations couvrent l’ensemble ou une partie du territoire (Nord ou Sud ou Nord et Sud avec la rue Royale comme axe médian, selon un parcours empruntant la majorités des rues au départ soit du garage communal soit de la rue Royale ; elles impliquent 5 ou 6 agents de police)

- La commune rédige-t-elle des statistiques qui permettent d’identifier les rues où on voit le plus de pollution ? Si oui, serait-il pas une bonne idée de les publier ?

— > Pas de statistiques réalisées dans ce sens mais les lieux des dépôts fréquents sont identifiés , connus et traités.

Dépôts fréquents habituels : HBM r.Musin - HBM r.des Plantes - Cîté St.François – Coin .Limite- Moulin - C.Josaphat-Abondance - HBM 41 Moulin - Sur l’av.Jottrand (autour de la poubelle publique) C.Ferme – Parc .à conteneurs - R.de Bruyn (vollet Pacific) - HBM 17 Vallon – Coin .Gillon-Méridien - Gillon n°64 - Scailquin (pompe Octa+) - Coin.Ferme-Liedekerke

Nouveaux endroits : Coin.Potagère-Traversière - 36-38 Verte - Coin.Vonck-Cadran (P.P) - devant la crèche r.Potagère n°75

En nette diminution : r.Du Châlet - Coin.Commune-Châlet - Coin.Potagère-Moulin - Place Bossuet - Coin.Cardinal -Coin.Verbist- 4 Journées - Coin.4 Journées-Ferme.

- Combien de cas de récidive ont été enregistrés ?

  • 2015 : 8
  • 2016 : 1

Actuellement, combien de fonctionnaires communaux peuvent constater des infractions sur le règlement taxe ?

  • avril 2015 : désignation par le Collège de 5 agents assermentés formés afin d’assurer la poursuite des auteurs d’incivilités en matière de Propreté Publique ( 2 coordinateurs Gardiens de la Paix- 3 agents de prévention polyvalents)
  • avril 2015 constitution d’une cellule taxe coordonnée par un agent formé (ERAP-ERIP, ABP) : 6 agents dont ce n’est pas la mission principale.