Prostitution : Saint-Josse a un nouveau règlement, et les Verts ont obtenu plusieurs améliorations

Lors du Conseil communal du 30 mai 2016, un nouveau règlement portant sur la prostitution a été adopté.

Publié le mardi 31 mai 2016

Ce nouveau règlement tient compte de l’arrêt du Conseil d’État du 3 mai 2016, qui casse le règlement passé en force par le Bourgmestre en 2015, après avoir traîné pendant 4 ans sur l’application du règlement de 2011 qui était, lui, un équilibre intéressant. (cfr communiqué de presse Ecolo -GROEN ! )

Le nouveau règlement proposé par le Bourgmestre est minimaliste : il se contente de lister les lieux de prostitution, mais ne limite plus le nombre de travailleuses par carré : on peut s’attendre à une augmentation du nombre de prostituées dans le quartier et à une augmentation des loyers (déjà très hauts !).

Sur proposition d’Ecolo-GROEN !, le nouveau règlement prostitution voté ce lundi prévoit la fin progressive de la prostitution dans la rue de la Rivière, d’ici au 30 juin 2019.

Ceci a pour but de permettre aux habitant.es qui le souhaitent de traverser le quartier Nord sans être confronté à la prostitution en vitrine. Une étude commandée en 2013 sur le quartier Nord qualifiait en effet cette rue d’axe piéton structurant afin de traverse r le quartier.Cette disposition permet un aménagement progressif de la situation. Elle est en outre proportionnée par rapport à l’objectif poursuivi puisqu’elle ne vise que 9 carrées et prévoit un délai de 3 ans pour parvenir à leur suppression.

Sur proposition d’Ecolo—GROEN !, une Charte de bonne conduite ( sur les tenues vestimentaires, objets sexuels en vitrine, ...) sera en outre rédigée avec les acteurs de terrain. Cet amendement vise à favoriser la reprise du dialogue entre les autorités et les acteurs de terrain pour l’adoption de bonnes pratiques respectueuses des habitants. Le travail de préparation avait déjà permis de ne plus voir apposer sur les lieux de prostitution les affiches d’annonce de fermeture pour les braderies.

Le groupe Ecolo-GROEN ! est satisfait d’avoir pu améliorer le texte proposé mais regrette qu’on ait dû passer par une telle dégradation de la situation avec tous les concernés.

Ecolo-GROEN ! souhaite néanmoins rappeler que les problèmes du quartier Nord ne se limitent pas à la réglementation de la prostitution. Cafés bruyants, circulation en boucle, trafics illégaux, marchands de sommeils ... continuent à sévir, et appellent à une gestion globale des préoccupations rencontrées par les habitants.