Ecolo Saint-Josse soutient l’action syndicale au lycée Guy Cudell suite à la suspension de deux délégués syndicaux CGSP.

Depuis de longues années, au Lycée Guy Cudell, de nombreux dysfonctionnements empêchent le corps professoral de travailler dans de bonnes conditions et les élèves de recevoir l’enseignement qu’ils méritent.

Publié le vendredi 28 octobre 2011

Début 2011, deux délégués locaux CGSP ont décidé de rompre le silence. Ils ont déposé une plainte auprès de la communauté française concernant de fausses informations transmises par l’établissement scolaire concernant les présences d’élèves, ils ont transmis des informations sur le non-respect de la législation dans le cadre de la désignation et la réaffectation de certains professeurs et ils se sont exprimés dans la presse sur le sujet. L’Administration Générale de l’Enseignement de la communauté française a diligenté deux enquêtes. Le 15 juillet, les résultats concernant la comptabilisation des élèves a permis de déterminer que 57 élèves devaient être considérés comme élèves libres, ce qui entraine la perte d’emplois de pas moins de 8 équivalents temps plein. Le courrier de la CF à l’administration de Saint-Josse signale que « Par ailleurs, les 14 élèves de 2ème année différencié, fréquentant prétendument la classe passerelle, ont été également décomptabilisés, à défaut de la production d’un document officiel attestant de la réalité de cette situation »

Le 05 juillet dernier, interpellé à la communauté française par la députée Barbara Trachte, la ministre Simonet avait conclu « Pour terminer, tant le pouvoir organisateur que les organisations syndicales désirent travailler ensemble au rétablissement de la confiance dans ce lycée. »

Le collège de Saint-Josse a décidé de rétablir cette confiance en prenant deux mesures :

Le 31 aout 2011, d’ester en justice contre la décision de la communauté française de décomptabiliser les 57 élèves. Le collège est pourtant conscient que cette procédure n’a que peu de chance d’aboutir et que la décision du conseil d’état ne sera prise que dans cinq ans.

Le 11 octobre 2011, d’engager une procédure disciplinaire à l’encontre des deux délégués syndicaux et les suspendre pour avoir entre autres été « à l’origine d’une plainte concernant le lycée Guy Cudell auprès de la communauté française » et « la révelation dans la presse de fait concernant l’établissement ». C’est ce qui a provoqué ce vendredi 28 octobre un arrêt de travail d’une heure, organisé par la CGSP dans le lycée Guy Cudell. Cette action syndicale a pour but de défendre la liberté syndicale et de soutenir les délégués syndicaux suspendus.

ECOLO Saint-Josse :

- soutien cette action et rappelle son attachement à la liberté syndicale et plus particulièrement à la liberté d’expression des délégués syndicaux.

- dénonce les décisions irréfléchies du collège de Saint-Josse qui préfère consacrer les moyens humains et financiers de la commune dans des conflits juridiques stériles contre la communauté française et des représentants syndicaux, plutôt que de se consacrer aux problèmes des enseignants et des élèves du lycée Guy Cudell.

Nuray dogru – conseillère communale ECOLO
Ahmed mouhssin – député régional bruxellois ECOLO

28 octobre 2011