Nos 29 candidats pour Saint-Josse

Nous avons le plaisir de vous présenter une liste de 29 candidats à l’ancrage local et aux compétences solides. Une liste jeune, diversifiée et soudée pour les élections communales d’octobre 2012 : ECOLO et GROEN ensemble !

Publié le mardi 18 septembre 2012

  1. Zoé Genot, Députée fédérale, reconnue comme la plus active des députés francophones au parlement fédéral, le plus important du pays. Elle s’y occupe des questions d’emploi, des sujets sociaux, des droits des minorités et des immigrés. Si elle est élue, elle siégera également au conseil communal. Et si elle pouvait devenir bourgmestre ou échevine ? Son choix est fait : elle s’engage à abandonner le parlement pour se consacrer à Saint-Josse à plein-temps. Parce que le changement à Saint- Josse, c’est maintenant qu’on en a besoin. 38 ans, économiste, habitante de la rue de la Ferme depuis 12 ans, maman d’une petite fille.

  2. Frederic Roekens (GROEN), 34 jaar, is federaal ambtenaar en woonde eerst in de Noordwijk om nadien naar de Dwarsstraat te verhuizen. De bewoners die de gemeenteraad bijwonen kennen hem : rustig maar vastbesloten ondervraagt hij burgemeester en schepenen opdat dossiers zouden vooruitgaan.
    Frederic Roekens 34 ans, fonctionnaire fédéral, ce conseiller communal GROEN a habité dans le quartier Nord avant de rejoindre la rue Traversière. Les habitants qui assistent régulièrement au conseil communal l’ont remarqué : calme mais décidé, il interroge sans relâche le bourgmestre et ses échevins pour que les dossiers avancent.

  3. Nuray Dogru, conseillère communale, licenciée en sciences sociales et politiques, cycliste quotidienne et militante, se préoccupe particulièrement des écoles de Saint-Josse et de l’interculturalité. Inspectrice à la Fédération Wallonie-Bruxelles, elle habite rue de la commune. Mais sa spécialité, c’est la culture. Saint-Josse possède énormément de talents, jeunes et moins jeunes, de toutes cultures. Il est urgent qu’ils puissent se retrouver dans une Maison des cultures : un lieu où tous les habitants pourraient se rencontrer, parler, regarder un film ou voir une exposition.

  4. Ahmed Mouhssin a grandi à Saint-Josse. Député régional depuis 2009, il siège dans les commissions Affaires économiques et Environnement. Il est membre de la commission Enseignement-Formation-Culture à la COCOF. Ses priorités : la lutte contre les discriminations par des actions concrètes, pour que toutes et tous trouvent leur place dans une société plus juste. La cohésion sociale, en impliquant dans la vie de la commune, les aînés, les personnes handicapées, les personnes isolées et en réduisant la fracture sociale par une politique ambitieuse. Son souhait pour les habitants de Saint-Josse, un vrai changement dans la politique communale !

  5. Pauline Warnotte : cette jeune juriste passionnée de droit international humanitaire travaille dans ce domaine au SPF Justice. Pour Saint-Josse, elle veut plus d’éthique politique, au service des citoyens. Et aussi : plus de vert ! 27 ans, cycliste quotidienne.

  6. Francois Haenecour, 27 ans, ce jeune avocat est aussi un passionné de foot et de musiques urbaines et métissées (hip-hop, soul, ...).

  7. Philomène Mouchart. Cette institutrice retraitée, mais très active, milite pour une démocratie participative et responsable.

  8. Luigi Simone, 52 ans, moniteur éducateur dans une Entreprise de Travail Adapté. Son espoir ? Une place St Lazare où les piétons sont chez eux.

  9. Marie-Christine Corvisier, dite Kiki, travaille depuis plus de trente ans sur le terrain des violences conjugales dont elle est une spécialiste. Très active pour tisser de la convivialité dans la commune, elle organise ces célèbres petits déjeuners.

  10. Redouan Kfaiti, 45 ans, citoyen actif à Saint-Josse dans le domaine de la jeunesse, la culture et le sport. Il souhaite une vraie prise en compte des difficultés rencontrées par les habitants issu des quartiers populaires de la commune. Mais également que la concertation soit de mise dans le cadre de la rénovation urbaine du quartier Nord.

  11. Veerle Vandenabeele. 39 ans, végétarienne et Groen, travaille dans le commerce équitable. Habitante du quartier Progres, elle souhaite qu’on n’oublie pas ce quartier coincé entre les tours, la place Rogier et la gare du Nord.
    39 jaar, deze Groene vegetarier werkt in de sector eerlijke handel. Als inwoner van de Vooruitgangswijk, komt ze op voor dit stukje Sint Joost dat steevast vergeten wordt tussen de torens, het Rogierplein en het Noordstation.

  12. Richard Ishema, Licencié en droit spécialisé en droit de l’homme.

  13. SerapAltinisik. Diplomée en sciences politiques et européennes, elle travaille au European Women’s Lobby. Habitante de la rue Royale, elle souhaiterait plus de verdure dans sa commune.

  14. Jean-Michel Lambermont. Médecin généraliste à Saint-Josse, il souhaite améliorer la qualité des logements, de l’environnement, pour une meilleure santé des habitants.

  15. Brigitte Despret-Dayez, habitante de la commune depuis plus de 34 ans, enseignante retraitée, bénévole à l’asbl Bouillon de culture, elle parle turque et apprend l’arabe. Ces soirées voisins-voisines sont connues bien au delà de sa rue !

  16. Benedikt Verhaeghe, Ambtenaar en bewoner van de Noordwijk, Hij ijvert voor meer netheid, minder lawaai en een grotere aanwezigheid van de gemeentelijke diensten.
    Habitant du quartier Nord, il relaie les souhaits de ses habitants : plus de propreté, moins de bruits, plus de présence de la commune. Ce fonctionnaire est aussi actif dans une association de soutien à l’acquisition de la nationalité.

  17. Mina Taleb, cette franco-marocaine, éducatrice dans le domaine de la protection de la jeunesse est inquiète des situations d’extrême détresse sociale qu’elle rencontre. Commerçante chaussée de Louvain, elle y apprécie l’animation mais souhaite que les boites de nuit y respectent le sommeil des habitants.

  18. Didier De Neck, 38 ans dans la commune. Cet artiste-metteur en scène-acteur travaille à réaliser un monde rêvé à travers le théâtre. Avec beaucoup d’autres artistes, il pense Saint Josse comme une commune du future. Un terrain de mixité, de métissage et de convivialité à exporter.

  19. Vicky Kayongo. Habitante de la rue Linné, elle souhaite un véritable soutien pour la mise à l’emploi des jeunes et milite pour la propreté de nos rues.

  20. Tom Köller, 41 ans. Européen d’origine luxembourgeoise, travaille comme conseiller politique au Parlement européen. Il vit rue Traversière. Estime que les difficultés sociales à St. Josse pourraient être mieux traitées avec une commune gérée sérieusement.

  21. Cigdem Sogut.Mère de deux enfants, elle souhaiterait pouvoir compter sur des écoles de qualité près de chez elle.

  22. Omar Marrakchi. 36 ans, formateur en informatique. Engagé pour une commune paisible et accueillante, une commune où le plaisir de vivre règne.

  23. Emmanuelle Schouten. Bewoonster van de Square Delhaye. Avocate aux cotés des plus précaires. Zij wenst een transparant gemeentebestuur en meer netheid in de straten.

  24. Ionel Apateanu 22 ans, quadrilingue, Ionel souhaite un véritable futur pour Saint- Josse : écoles, jeunesse, emploi des défis prioritaires.

  25. Fatin Ben Allal. 33 ans, infirmière, rue Royale. Souhaite un travail sérieux qui porte sur les besoins prioritaires des habitants de Saint-Josse, une commune qui rencontre bien des difficultés, mais qui bénéficie d’une situation exceptionnelle.

  26. Rudolph Alexandre. 36 ans, 3 enfants, habitant de Saint-Josse depuis 10 ans. Attentif a l’enseignement et aux préoccupations des commerçants et des artistes.

  27. Catherine Lelowski. En tant qu’habitante de Scailquin, touchée par les embouteillages et le bruit, elle souhaite un véritable projet durable.

  28. Mohamed Maher. Citoyen actif, cet employé souhaite améliorer la participation de tous à la vie communale. Les écoles, la propreté, il faut que ça s’améliore !

  29. Marie-Thérèse Coenen nous représente au Conseil du CPAS. Formatrice d’adultes, cette ex-députée fédérale enseigne et est une militante de longue date des causes de l’égalité. Ensemble, ouvrons les chantiers du mieux vivre à Saint-Josse !