Programme 2018 : Emploi, formation et activités Economiques

  1. Emploi, formation et activités Economiques : développer les potentiels de la commune !

Petit territoire, Saint-Josse forme pourtant un important bassin économique de plusieurs milliers d’emplois. Pour dynamiser l’activité économique dans tous les quartiers, il importe de prendre en compte les potentialités et les faiblesses actuelles de chaque partie de la commune. Trop de petits commerces tombent en faillite après quelques mois entraînant toute une famille dans le (sur)endettement. La connaissance du néerlandais, troisième ou quatrième langue pour de nombreux jeunes, est souvent indispensable pour accéder au marché de l’emploi.

Pour Écolo-Groen, la Commune peut apporter un plus aux politiques d’emploi, même si elles ne sont pas exclusivement de son ressort, afin de permettre à plus de Tennoodois d’accéder aux emplois disponibles à Saint-Josse.

Nos propositions pour renforcer l’accEs À l’emploi et encourager le dynamisme des Tennoodois :

  • Veiller à ce que les engagements au sein des services communaux soient effectués dans la transparence absolue, avec des appels publics à candidature systématiques et des procédures de sélection irréprochables ;
  • Renforcer la Mission locale en lui assignant des objectifs clairs et mesurables : anticiper les besoins nouveaux des entreprises locales, organiser les formations, accompagner les jeunes dans les démarches d’emploi et développer des partenariats avec les associations œuvrant déjà dans ce domaine ;
  • Défendre l’Agence locale pour l’Emploi, qui a réussi à augmenter de manière importante les heures de travail proposées aux chômeurs et qui voit ses effectifs divisés par deux par décision du gouvernement fédéral d’affecter ses travailleurs au contrôle des chômeurs ;
  • Multiplier les formations en néerlandais et en français pour les jeunes et les demandeurs d’emploi, données par la Mission locale ;
  • Renforcer les formations de maîtrise de l’outil informatique pour la recherche d’emploi sur internet, la rédaction et l’envoi de CV et de lettres de motivations ;
  • Maximiser les possibilités de retour durable sur le marché du travail par le biais des « Article 60 » et assurer une transparence dans les conventions signées et l’affectation des postes à des projets porteurs d’avenir ;
  • Organiser des rencontres régulières entre la commune et les représentants du secteur professionnel de Saint-Josse pour entendre leurs désidérata sur les problématiques rencontrées et les moyens de les résoudre ;
  • Favoriser la création d’une pépinière d’entreprises et d’un guichet PME spécialisé dans le soutien juridique et financier aux petites et très petites entreprises ; évaluer la faisabilité du projet et l’opportunité de son installation dans un quartier ; octroyer par ce biais des microcrédits si nécessaire pour leur lancement et accompagner leur gestion pratique et financière ;
  • Développer le partenariat de la Commune avec la Région en vue de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes (formation, accompagnement, valorisation de l’enseignement) ;
  • Promouvoir l’emploi au niveau local par la mise sur pied de “régies de quartier” qui travaillent à l’insertion socioprofessionnelle des habitants et à l’amélioration de leur cadre de vie ;
  • Pérenniser et développer la donnerie/ressourcerie reSTICler, qui participe à la lutte contre les dépôts clandestins et à permettre aux personnes à petit revenu de s’équiper en matériel de qualité ;
  • Soutenir l’insertion socioprofessionnelle dans le secteur de l’hôtellerie, particulièrement présent à Saint-Josse ;
  • Publier une brochure pour les commerçants reprenant l’ensemble de leurs droits et devoirs ainsi que les références des organismes et services utiles ;
  • Augmenter au sein du STIC la possibilité de formations aux nouveaux métiers de la ville et de l’environnement (isolation, efficacité énergétique, recyclage et réutilisation, …) ;
  • Développer les services aux personnes en créant, seule ou avec des communes avoisinantes, un Centre local de services de proximité ;
  • Lutter contre la discrimination à l’embauche par des actions de sensibilisation à la diversité et au talent des jeunes tennoodois ;
  • Adopter un Plan coordonné d’accueil de l’enfance après l’école pour les parents qui travaillent ou suivent une formation (notamment via les clubs sportifs, bibliothèques, académies, écoles de devoirs, …) ;
  • Mettre en place des crèches et garderies communales accueillant les enfants de personnes qui cherchent du travail, suivent une formation ou se présentent à un entretien d’embauche ;
  • Favoriser les entreprises de formation au travail ou entreprises d’économie sociale ou travail adapté, notamment dans les métiers de la rénovation et l’aménagement de l’habitat. Ceci donne du travail à ces personnes notamment pour faire les petites transformations nécessaires pour permettre aux personnes âgées de rester à domicile ou aux personnes à faibles revenus de voir la qualité de leur logement améliorée ;
  • Informer les habitants et entreprises de Saint-Josse sur les ETA (entreprises de travail adapté) en Région bruxelloise et la possibilité de faire appel à elles ;
  • Encourager l’organisation de bourses de l’emploi en tenant compte des besoins des entreprises de la Commune ;
  • Favoriser l’engagement d’étudiants stagiaires, notamment au sein des services communaux, afin qu’ils puissent acquérir de l’expérience professionnelle pratique ;
  • Payer les fournisseurs dans des délais raisonnables afin d’éviter de payer des milliers d’euros d’intérêt de retard, comme c’est trop souvent le cas actuellement !
Share This