Pascal Lemaire, conseiller communal, interrogera le Collège sur le bruit :

Il y a un an mois pour mois, je vous interpellais sur la question du bruit dans la commune et plus particulièrement au niveau du quartier Nord, repris par la Région parmi ses points noirs. La question revient à l’ordre du jour aujourd’hui suite aux initiatives régionales prises dans le cadre du plan “Quiet Brussels” et notamment le lancement de l’appel à projet 2020 à destination des communes et CPAS bruxellois, pour lequel une séance d’information se tenait le 28 septembre dernier.

Je ne vais pas refaire ici un inventaire détaillé de tous les maux sonores qui assaillent notre commune de toutes parts tels que le bruit ferroviaire, le bruit engendré par le trafic routier, les cafés et leurs clients parfois peu respectueux du voisinage, … Je ne vais pas non plus retracer la carte des points noirs de la commune, la cartographie régionale rappelant combien les places St Josse et Houwaert ou encore le secteur de la jonction de la rue Royale et de la chaussée de Haecht à hauteur du Botanique sont problématiques, de même, bien sûr, que Madou et le secteur Saint Lazare, tous ces lieux nécessitent des interventions urgentes.

De même, il n’est pas non plus besoin de revenir en détail sur les problèmes rencontrés par les riverain.e.s du jardin des familles que vous décrivait le mois dernier notre collègue M. Mousshin.

Enfin, je ne doute pas que les soucis des habitant.e.s confronté.e.s à des voisins régulièrement bruyants, tant en journée qu’en soirée, vous soient familiers. Sur certains de ces points, vous avez annoncé par le passé des initiatives, je pense notamment à vos déclarations relatives à une prise de contact avec les acteurs du monde ferroviaire.

En conséquence, mes questions sont les suivantes :

– La commune était-elle représentée dans les réunions de préparation et de présentation du plan régional Quiet.Brussels?

– La commune compte-t-elle introduire des projets dans le cadre de ce plan afin d’améliorer la situation des riverains de ces divers points noirs ?

– La commune entend-t-elle donner des directives particulières à ses équipes de terrain afin de leur faire jouer un rôle de sensibilisation et d’éducation à la problématique du bruit dans notre commune?

– Quels sont les recours possibles pour des habitants confrontés à des difficultés structurelles ou ponctuelles en matière de bruit ?

– Pouvez vous nous donner des nouvelles de vos échanges avec les divers partenaires du monde ferroviaire ?

– Pouvez vous nous indiquer quel suivi a, pour l’heure, été donné aux plaintes des riverains du Jardin des Familles et en particulier si des échanges ont été organisés avec les riverains ?

Share This