Et voici les nouvelles des travaux du dernier Conseil communal avant les congés et un aperçu de l’apport de vos conseiller.e.s Ecolo-Groen. Bonne lecture !

Un conseil plutôt long, la fatigue des réunions à distance se fait sentir… Espérons que ce soit le dernier conseil virtuel !

Au menu : informations importantes pour les habitant.e.s. sur l’accès aux services de la commune, adhésion de la commune à Be-Alert – on vous invite à vous y inscrire (https://www.be-alert.be/fr/) –, bons d’achat dans les commerces locaux (nouvelle distribution en septembre et remise des bons non distribués au CPAS  – victoire !), plans pour l’appui aux écoles communales, de nombreux achats publics, pas toujours des plus heureux et… beaucoup de questions sans réponses (mais des explications écrites devraient nous être envoyées … on y compte bien et on y sera attentif !).

Interpellations du groupe Ecolo-Groen :

Départ éventuel du Théâtre le Public de Saint Josse

Zoé Genot interpelle sur les déclarations du théâtre le Public dans la presse faisant état d’un départ vers la commune d’Uccle et interroge particulièrement sur le soutien financier qu’aurait pu recevoir le théâtre lors de son arrivée à St-Josse.

Le Bourgmestre répond que d’après ses contacts avec le théâtre le Public, le théâtre ne compte pas partir de St-Josse mais avoir deux lieux de représentations.

Par ailleurs, le théâtre n’a pas bénéficié d’aides à sa fondation mais dispose d’un subside annuel.

Zoé Genot remercie pour ces clarifications.

Etat des lieux de la vaccination à St-Josse

Se joignant à une interpellation sur le sujet, Zoé Genot se félicite de l’appui de la Région aux initiatives locales pour la vaccination et demande le pourcentage de Ten-noodois vaccinés dans l’antenne communale. Ce pourcentage n’est pas connu du Collège qui indique vaguement « entre la moitié et trois quarts ». Pauline Warnotte demande que le service communication fasse bien connaître le fait que la vaccination a lieu exclusivement le jeudi pour la première dose et mardi pour la deuxième de manière à permettre aux personnes n’étant pas disponibles ces jours-là de se rendre directement dans un autre centre. Demande bien notée.

Pour rappel : vaccination à l’antenne communale à la salle de sport Mandela, rue Verte 50 : vaccination jusqu’au 13 juillet sur rendez-vous au 0490 14 25 19 ou 0492 18 45 51. Attention, 1ère vaccination le jeudi uniquement et 2ème vaccination le mardi uniquement, de 10h à 17h

Un accès internet égal pour tous à Saint-Josse ?

Pascal Lemaire interpelle le Collège sur les efforts à mener au sein de la commune pour que les habitant.e.s de St-Josse puissent bénéficier d’un accès à internet de même qualité que celui dont bénéficie les tours de bureaux. Il insiste sur l’importance grandissante de la qualité des connexions internet : enseignement en ligne, télétravail, commerce en ligne, …

Il demande à la commune de s’engager dans cette voie et souligne les différentes approches possibles : prise de contact avec les opérateurs afin de favoriser l’installation de ces nouvelles infrastructures, mise en place d’une politique de soutien afin d’accélérer ce déploiement, communication proactive sur les chantiers communaux de rénovation des voiries pour coordonner les travaux et ainsi réduire les coûts pour les opérateurs, …

Le Collège répond qu’il lui semble compliqué d’intervenir au niveau général mais, suite aux nombreuses interpellations de Pascal Lemaire, indique amener la fibre optique lors des rénovations de biens communaux dans les quartiers, à charge pour les opérateurs de trouver des marchés. Pour le futur, le Collège peut imaginer de travailler via les charges d’urbanisme pour pousser les opérateurs à agir sur ces implantations d’infrastructure.

Prises de rendez-vous à la commune pour la population

Elodie Cornez interpelle sur les délais particulièrement longs pour obtenir un rendez-vous à la commune pour les habitant.e.s. Elle demande si, compte tenu du déconfinement, une ouverture des services sans rendez-vous est à l’ordre du jour.

Le Collège annonce que le service population est ouvert à tout public dès ce 23 juin sans rendez-vous. Les autres services seront ouverts dès le 5 juillet. Par ailleurs, un guichet accéléré existe dans la cour de la maison communale. Aucun rendez-vous ne devrait avoir été donné après le 23 juin, sauf à l’état civil…

Festivités Avenue de l’astronomie

Jean-Michel Muhire interpelle sur la fermeture hebdomadaire de l’avenue de l’astronomie à la circulation des bus pour servir de bande de stationnement pour les personnes assistant aux mariages organisés dans la maison communale. Des personnes,souhaitant prendre le bus, parfois peu mobiles, sont obligées de faire un grand tour pour atteindre l’autre côté du boulevard. Il demande notamment si l’impact de cette fermeture a été calculé. Le Collège ne voit pas le problème : utilisateurs des transports en commun, vous êtes prévenus …

Emplois à la Tour Victoria Regina

Charlotte Velge interroge sur la possibilité pour la mission locale pour l’emploi et le service emploi du CPAS de profiter de l’ouverture et l’agrandissement de complexes hôteliers à St-Josse pour soutenir l’emploi à St-Josse pour ces jobs de proximité à venir.

Le Collège répond qu’un projet de relation triangulaire de mise en relation des chercheurs d’emploi, employeurs et services de mise à l’emploi est à l’étude, a pris un peu de retard mais est remis sur le métier avec une activité de speed job dating qui a eu lieu ce 22 juin. Par ailleurs, la commune envisage de rencontrer les futurs employeurs pour comprendre les besoins et ensuite former les tennoodois.

Agressions à l’arme blanche dans le quartier Nord

Pauline Warnotte rapporte un nombre grandissant de cas d’agressions à l’arme blanche dans le quartier Nord, signalées par les services des urgences de l’hôpital Saint-Jean. Ce type de blessures est relativement rare dans d’autres quartiers. Elle s’inquiète de cette nouvelle aggravation de la situation de violence dans le quartier pour les habitants mais également pour le personnel hospitalier. Celui-ci rapporte une situation difficile avec de plus en plus de personnes admises aux urgences dans une situation critique et des comportements très violents à l’égard du personnel.

Le Collège indique avoir connaissance de cette situation mais renvoie vers le Conseil de police pour la question de la sécurité. Il appuie l’argument de l’impact sur les services hospitaliers comme pierre angulaire de l’argumentaire à porter vis-à-vis de l’Etat fédéral pour l’aide à la population précarisée présente dans le quartier et la lutte contre l’insécurité.

Pour Ecolo-Groen, les actions entreprises dans le quartier Nord par la commune sont trop faibles et trop peu orientées vers les vrais problèmes et préoccupations des habitants. Nous y reviendrons !

Le Conseil communal passe en revue les points suivants :

  1. Port du masque dans l’espace public

En date du 8 juin 2021, le Bourgmestre a adopté une ordonnance en vue d’obliger le port du masque lors des braderies, brocantes, marchés et sur la place Saint-Josse, la place Houwaert, la place Rogier, la place Madou, la Chaussée de Louvain, la Chaussée de Haecht, la rue Verbist et la rue de Brabant.

Prise en début de mois, cette ordonnance doit être validée par le Conseil mais au vu de l’évolution positive de la vaccination de nos concitoyen.ne.s et de la diminution constante de la contamination à la COVID-19, le Bourgmestre souhaite rapidement prendre une ordonnance réduisant les lieux où le port du masque sera obligatoire. Le groupe Ecolo-Groen n’a pas de commentaires particuliers.

  1. Antenne du CPAS rue de la Prairie

Il est proposé au Conseil communal d’approuver une convention d’occupation entre la Commune et le CPAS concernant un local situé au 44 rue de la Prairie. Le but est de créer une cellule commune CPAS et service prévention (assistants sociaux) pour accompagner les personnes dans le suivi de leur candidature de demande de logements et dans les relations entre locataires et propriétaires. Le groupe Ecolo-Groen soutient le besoin vu l’urgence sociale.

  1. Adhésion à la plateforme « BE-Alert » : alerte et information de la population

Il est proposé au Conseil d’approuver l’adhésion de la commune de Saint-Josse au système Be-Alert qui permet aux autorités de communiquer rapidement avec les citoyens lors de situations d’urgence ou pour des motifs d’intérêt général.

Frederic Roekens intervient pour se féliciter de cette adhésion dès lors qu’il en a fait la demande depuis 2018. Il insiste sur l’importance de communiquer à la population la nécessité de s’inscrire à ce système, l’inscription conditionnant la réception des messages. Pour s’inscrire : https://www.be-alert.be/fr/.

Il interroge également sur la volonté de la commune d’utiliser la plate-forme pour des motifs d’intérêt général (comme c’est le cas pour les informations issues des CoDeCo). Le Collège reconnaît le besoin de communiquer pour favoriser l’inscription et propose de mettre sur pied un groupe de travail visant à définir le cadre pour les communications du Bourgmestre aux fins d’intérêt général.

  1. Adaptation du Règlement d’ordre intérieur (ROI) du Comité de concertation de base pour la prévention et la protection au travail.

Il est demandé au Conseil communal d’approuver les modifications du règlement d’ordre intérieur (ROI) du Comité de concertation de base pour la prévention et la protection au travail selon le Code du bien-être au travail.

Dans la mesure où le groupe Ecolo-Groen n’a pas pu avoir accès aux modifications proposées, le groupe Ecolo-Groen s’abstient sur ce point.

  1. Dimanche sans voiture 2021

Il est demandé au Conseil communal d’approuver l’accord conclu entre les dix-neuf communes bruxelloises concernant la date du 19 septembre 2021 pour la « journée sans voiture ». Approbation.

  1. Distribution de bons d’achats aux habitants

Il est demandé au Conseil communal d’approuver – encore – une modification du Règlement relatif à la distribution de bons d’achats aux habitants en vue de mettre le règlement à jour concernant les dates et lieux de distribution.

Elodie Cornez intervient pour demander que soit clarifié que les commerçants pourront obtenir le remboursement des bons mensuellement – le texte parle de remboursement unique laissant penser qu’ils devront attendre le mois de janvier pour être remboursés : inacceptable vu la crise actuelle. Ce point est confirmé.

Frederic Roekens intervient pour souligner le risque de confusion créée par la distribution des chèques à côté du stand de vaccination où le Bourgmestre était présent. Cela laisse l’image du Bourgmestre faisant un cadeau à la population, ce qui ne peut pas être le cas – les bons d’achat sont financés sur budget communal, c’est-à-dire avec l’argent de tou.te.s.

Enfin, Frédéric Roekens interroge une nouvelle fois sur le devenir des bons d’achat non distribués (on parle de 40% de ces bons !) et demande à nouveau qu’ils soient distribués aux publics les plus précaires, dont les bénéficiaires de l’aide médicale d’urgence ou au CPAS. Victoire pour le groupe Ecolo-Groen et ses demandes répétées : le Bourgmestre confirme que les bons non distribués fin septembre seront transmis au CPAS pour les remettre aux personnes en ayant le plus grand besoin.

  1. Cadastre et rapport annuel des logements communaux

Un cadastre et rapport annuel sur l’attribution des logements communaux est remis au conseil.

Pauline Warnotte intervient pour indiquer que les données transmises ne sont pas complètes. En particulier, la composition des ménages aurait dû être présente, donnée essentielle pour s’assurer que la taille du logement attribué correspond bien aux besoins du ménage.

Pauline Warnotte s’émeut également de constater que, contrairement au passé, aucun rapport explicatif sur les propriétés communales n’est fourni. Ce rapport était pourtant utile et sa rédaction avait été saluée par le groupe Ecolo-Groen. Il permettait notamment de voir l’évolution des logements communaux, quels logements sont adaptés aux personnes PMR, etc. A titre d’exemple, leur nombre total est passé de 343 en 2017 à 373 en 2021 mais on se rend compte que les logements disponibles (hors travaux, etc.), sont passés eux seulement de 330 en 2017 à 331 en 2021 ! Pourquoi tant de logements vides et de retard dans les rénovations ?

Le Collège répond qu’effectivement, le dossier se présente sous un fichier excel standardisé “à la demande de la Région”. Ces données seront transmises, a-t-on promis… Au vu de ces manquements, Pauline Warnotte s’abstient.

  1. Ecoles communales

    • Appui dans le cadre du dispositif d’ajustement des écoles en écart significatif de performances

Il est proposé au Conseil communal d’approuver les conventions par lesquelles les services de coordination des écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles apportent un appui aux pouvoirs organisateurs pour les écoles en écart significatif de performances, c’est-à-dire des écoles dont les résultats sont significativement sous la moyenne des autres écoles de même type. Malheureusement, certaines écoles de Saint-Josse sont dans cette situation… Cet appui est donc bienvenu. Nous le saluons.

    • Dispositif d’ajustement pour les Ecole communale fondamentale Henri Frick et Lycée Guy Cudell

Ces deux écoles, significativement sous la moyenne des autres écoles de même type, entrent dans un régime d’appui spécifique. Ce système implique un audit de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur la base duquel les différents acteurs de l’école, avec l’aide d’experts, déterminent les objectifs et actions à mettre en place pour remédier aux difficultés identifiées.

Charlotte Velge intervient pour souligner la qualité des audits transmis et du travail fourni par l’équipe éducative de l’école Henri Frick. Elle souligne les difficultés majeures auxquelles est confrontée l’école Henri Frick (absentéisme, désinvestissement des parents, maîtrise limitée de la langue d’enseignement, …) et espère voir les objectifs et actions mis en œuvre au mieux et au plus vite. Elle indique que nous souhaitons évidemment pouvoir apporter un appui par une évaluation de la mise en œuvre de ces mesures.

Zoé Genot intervient sur la situation du lycée Guy Cudell dont le diagnostic est effrayant : 90% d’élèves ayant eu une période de décrochage scolaire complet, 11 changements de direction en 5 ans, pas d’organigramme, pas de registre d’absences des professeurs, pas de rapport sur les activités sociales, problème des travaux qui ont détérioré les conditions de travail, absence de secrétaire de direction, de secrétaire des élèves, professeurs remplaçants non désignés, absence de matériel pour certains membres du personnel, manque de formation du personnel, pas de politique prévisionnelle dans les remplacements, pas de cadastre du matériel présent dans l’école, … et la liste est longue même si un certain nombre de points (plus limités) fonctionnent. Au vu du nombre de manquements constatés dans l’audit, il y a là un problème majeur dans le soutien de la commune comme pouvoir organisateur à la fois à l’école et spécifiquement dans le processus d’appui mis en place.

Zoé Genot souligne aussi les atouts relevés dans les premiers degrés par le diagnostic : projets pédagogiques actifs, empathie vis-à-vis des élèves, renforcement de leur confiance et de leur fierté, …

Elle insiste pour que cette fois, ce plan soit mis en œuvre (ce n’était pas le cas du plan précédent !). Elle interroge pour savoir si les points proposés sont exhaustifs ou si un choix sera fait dans la liste de problèmes soulevés et lesquels seront alors réglés ?

Elle demande enfin quand la direction sera évaluée et confirmée ?

Réponses insuffisantes et insatisfaisantes de l’échevin quant au soutien de la commune au regard de la gravité de la situation : une réponse écrite est promise – une de plus… Pour ce qui est de l’évaluation de la direction, une évaluation intermédiaire devrait avoir lieu dans les prochaines semaines, l’évaluation définitive doit quant à elle prendre place l’année prochaine.

  1. Culture – Musée Charlier

Le contrat de mise à disposition du musée Charlier à l’association les Lundis d’Hortense est prolongé.

  1. Subsides communaux en 2021 – fixation des montants et des bénéficiaires

Pauline Warnotte interroge sur la date de paiement de ces subsides. Septembre 2021, nous répond le Collège. Bien tard pour des associations qui ont besoin de ces fonds ! Rappelons que ce retard est dû à un retard, déjà, de la majorité dans la confection du budget communal !

Nous ne revenons pas sur l’absence de critères pour l’attribution de ces subsides, ce point ayant été soulevé de nombreuses fois par le groupe Ecolo-Groen, sans succès…

  1. Plan stratégique de sécurité et de prévention 2020-2021

Pour pouvoir bénéficier du subside de 531.079,87 € destiné aux actions de prévention menées par le service Prévention de la commune, une convention doit être conclue avec le Ministère de l’Intérieur.

Frederic Roekens demande si les tâches de lutte contre la radicalisation prévues dans la convention sont toujours d’actualité car cela semble difficile à mettre en œuvre à ce niveau de pouvoir et demande si un Règlement d’Ordre Intérieur a bien été établi pour les Gardiens de la Paix, ce qui est une obligation légale.

Le Collège “imagine” que ce ROI doit avoir été adopté mais n’en a pas la certitude. Frederic Roekens demande à en disposer.

  1. Achats communaux :

    • Marché d’emprunts communaux

Il est proposé au Conseil d’approuver un marché d’emprunts communaux pour un montant maximum de 50.000.000 € s’étalant comme suit : 1 marché de max 10 millions sur 30 ans, 3 marchés de max 7 millions sur 20 ans, 3 marchés de max 5 millions sur 15 ans, 3 marchés de max 500.000 EUR sur 10 ans et 1 marché de max 2.500.000 sur 5 ans pour un coût de 5.416.000 €.

.Jean-Michel Muhire intervient pour demander clarification sur le coût de ces emprunts, coût qui paraît fort élevé (plus de 10% !). Le Collège ne sait pas manifestement, on nous parle de 5 millions annuel, ce qui n’est évidemment pas possible. Une réponse écrite sera apportée (encore une…).

    • Nettoyage et mise en peinture des 3 tunnels sous-voies de la Jonction Nord

Il est proposé au Conseil communal d’approuver un marché pour le nettoyage et la mise en peinture des 3 tunnels sous-voies de la Jonction Nord pour un montant de 1.500.859,72 € dont

  • 367,14 € pour le Tunnel Gineste
  • 611,03 € pour le tunnel Brabant – Passage Rogier
  • 090.881,55 € pour le Tunnel Prairie – Place du Nord

Pascal Lemaire intervient pour regretter que le projet ne comprenne aucun urinoir public – alors que les problèmes de salissure par l’urine sont légion à cet endroit – et la couleur claire qui se salit bien vite même si elle fait sens au niveau du sentiment de sécurité. Le groupe Ecolo-Groen aurait souhaité que de l’art soit intégré au projet via la mise à disposition de cet espace pour réaliser un graph d’art.

Le Collège n’a pas même envisagé la possibilité de faire réaliser ce graph et renvoie vers la Région et la gare du Nord pour l’installation de toilettes publiques… Encore une occasion manquée d’améliorer le quartier Nord, qui en a rudement besoin !

    • Déplacement des caméras de surveillance votées en 2020.

Pascal Lemaire demande où ces caméras seront alors installées. Une réponse écrite sera apportée… (encore une !).

    • Suspension des travaux St-Lazare au vu des inconnues concernant le trajet du tram et travaux temporaires de réaménagement.

Pascal Lemaire se réjouit de voir qu’un aménagement temporaire est prévu car la situation actuelle est inacceptable, étant dangereuse pour les usagers faibles et particulièrement pour les piétons. A ce titre, il insiste fortement sur la nécessité de restaurer les passages pour piétons, pratiquement tous effacés.

    • Travaux Lycée Guy Cudell

Elodie Cornez note un triplement du budget pour la rénovation de l’éclairage. Pourquoi ? Pas de réponse…

    • Suppression du contrat relatif à une fresque dans la rue de la Pacification

Zoé Genot demande si un autre projet artistique est envisagé. Aucun autre projet nous répond le Collège.

Pauline Warnotte s’inquiète des messages contradictoires passés au Conseil communal. En effet, le projet de rénovation de la place comprenait la réalisation d’une fresque par une asbl qui avait obtenu les droits d’auteur pour effectuer la fresque. Aujourd’hui, on nous annonce que la fresque ne sera pas réalisée car ces droits d’auteur n’ont jamais été obtenus. Que s’est-il donc passé ? Enfin, Pauline Warnotte s’inquiète de cette absence de fresque qui était supposée égayer la place et faisait partie du projet de rénovation. Aucune réponse du Collège – mais une réponse écrite est promise (on connaît le refrain…).

  1. Mise à disposition d’un local rue de l’Abondance pour Kind en Gezin

Il est proposé au Conseil communal d’approuver la mise à disposition d’un local pour Kind en Gezin pour la consultation des nourrissons et l’appui aux familles défavorisées.

Frederic Roekens intervient pour s’enquérir du public visé avec cette antenne. Le Collège confirme que l’antenne est bien ouverte à tous.

Share This