Ci-dessous quelques nouvelles des travaux du Conseil communal de ce mercredi 12 février et de l’apport de vos conseillers communaux Ecolo-Groen. Bonne lecture !

Nos interpellations :

  • Interpellation de Frédéric Roekens quant à la mise en fonctionnement des caméras de surveillance sur la Chaussée de Louvain

Une caméra de contrôle de l’interdiction de roulage sur la chaussée de Louvain a été installée par la Région en décembre 2019 mais n’est pas en fonctionnement faute d’accord de la commune et d’inscription dans le règlement des sanctions administratives communales.

Frédéric Roekens interroge sur les contacts avec la Région (convention à signer) et sur l’avancée de la rédaction d’un règlement communal pour les sanctions communales.

Le Collège indique que des contacts avec la Région existent et que la rédaction d’un règlement communal est à l’étude. Le Collège indique que Bruxelles Mobilité placera un « totem » (système de feu) pour clarifier la compréhension des panneaux de signalisation.

Frédéric Roekens interroge de manière subsidiaire sur la préparation de la commune à gérer un nombre énorme de sanctions. La commune indique qu’elle prendra cet aspect en considération dans ses plans de personnel.

  • Interpellation de Pascal Lemaire quant à la densification et la subdivision de logements sur le territoire de la commune

Saint-Josse est largement bâtie – ce qui implique une imperméabilisation importante des sols avec les risques induits en termes d’inondations – et accueille une population importante sur une petite surface. La taille moyenne des logements était en 2001 de 63m². Or, depuis 2001, les logements ont encore été subdivisés et le nombre d’habitants ne cesse de grandir. Ainsi, ce jour, la majorité a approuvé l’achat d’un studio de 30 m².

Pascal Lemaire pose la question d’une réflexion quant à la densification du territoire de manière à permettre le développement de logements décents et publics.

Le Collège répond qu’il souhaite densifier et monter les bâtiments en hauteur mais accepte un débat sur la qualité des logements. Espérons que ceci implique aussi une discussion sur la superficie minimale des logements !

(Sourions un peu : le bourgmestre a évoqué un passé où la commune aurait accueilli 60 000 personnes sur son kilomètre carré de territoire ; les archives parlent de 32 000 personnes au maximum. Un petit côté marseillais ? ;-))

Questions d’actualité :

Pascal Lemaire interroge quant à :
  • Carrefour Linné / Plantes – le chantier prend-il racine ?

Le chantier Linné/Plantes est déserté et le carrefour encore et toujours fermé. Quand les travaux seront-ils terminés ? Le Collège indique ne pas disposer des réponses mais s’engage à revenir sur ce point. Patience, patience… et affaire à suivre.

  • Place St-Lazare – disparition des passages piétons

Le Collège s’engage à retracer les passages piétons.

  • Carrefour Popelin/passage Rogier/ Berthulot

Pascal Lemaire indique que l’état de la voirie est désastreux et dangereux. Le Collège reconnait la difficulté mais ne s’engage pas sur un délai de remise en état.

  • Silver Tower –pollution lumineuse

La presse annonce la mise en place de panneaux lumineux sur la Silver Tower. Pascal Lemaire pose la question de l’existence d’une autorisation pour un tel panneau, particulièrement au vu du risque de pollution lumineuse.

Le Collège indique ne pas avoir été consulté sur le sujet.

Question de Pauline Warnotte :

Une nouvelle fois à propos de l’état de délabrement intense et catastrophique pour l’hygiène du quartier de la rue de l’Artichaut plein de rats, de déchets jonchant les rues… Le Collège s’engage enfin à faire intervenir les services de propreté de manière urgente.

Question d’Ahmed Mouhssin :

Au sujet de la difficulté de circuler place Houwaert suite à l’existence d’une terrasse qui occupe une partie du passage.  Le Collège s’engage à faire respecter les règlements sur le passage.

Adhésion de la Commune à BeAlert

Suite au passage de la tempête Ciara, Frederik Roekens réitère ses interpellations de 2018 et 2019 quant à l’adhésion de la commune à BeAlert (système permettant aux citoyens d’être informés des urgences sur le territoire de la commune) : le Collège indique que l’adhésion est en discussion sans mentionner de délai toutefois. Dans la même veine, Pascal Lemaire demande que les services communaux à l’annonce d’une tempête prennent, vis-à-vis des chantiers, les mesures de sécurité nécessaires pour éviter les dégâts que l’on a connu suite à la tempête Ciara et particulièrement au vu de la tempête annoncée du week-end prochain. Le Collège s’y engage.

A l’agenda du Conseil

Lutte contre le décrochage scolaire – convention d’octroi de subside :

Le groupe Ecolo-Groen salue l’effort de lutte contre le décrochage scolaire et espère que les subsides ne seront pas perdus.

Vente de l’ancienne justice de paix :

Le Collège propose de vendre ce bien de prestige pour 805.000 EUR. Les documents mis à notre disposition démontrent que le bien est dans un état déplorable.

Acquisition d’une maison rue Linné 71 et appartement sur Place Saint-Lazare :

La maison rue de Linné abrite une carrée avec un bail de longue durée. Le groupe Ecolo-Groen interroge sur les intentions du Collège par rapport à ce bail. Le Collège indique ne pas vouloir continuer ce bail et, à notre question de savoir ce qu’il adviendra de la locataire au vu du risque pour elle de se retrouver à la rue, indique discuter avec les acteurs de quartier en vue de son accompagnement. Affaire à suivre.

Par ailleurs, le groupe Ecolo-Groen interroge sur les intentions de murer le lieu comme tant d’autres logements. Pas de réponse du Collège.

Acquisition d’un appartement dans l’immeuble Miramar place St-Lazare :

Le groupe Ecolo-Groen s’interroge sur l’entrée de la commune avec une unité limitée (un studio de 30m²) dans une copropriété difficile et dans un bien en mauvais état ainsi que du coût potentiel de rénovation vu l’état du bien.

Le Collège nous indique faire le choix de mettre un pied dans la copropriété pour tenter de mettre de l’ordre. Le groupe Ecolo-Groen rappelle que l’AIS avait en gestion 8 appartements du Miramar et s’est retirée car trop compliqué et ingérable. Le groupe Ecolo-Groen s’interroge donc sur le changement de position de la commune. Le Collège reconnaît avoir changé d’avis sur la question et invoque l’état du quartier à cet égard. À voir…

Primes pour la rénovation du logement situé sur le territoire de la Commune de Saint-Josse-ten-Noode :

Le groupe Ecolo-Groen salue la réintégration de la prime pour citernes dont la suppression avait été en son temps critiquée par le groupe Ecolo-Groen.

Le groupe Ecolo-Groen demande également l’instauration une prime spécifique pour toitures végétalisées dès lors que le Règlement communal d’urbanisme impose que les nouvelles toitures plates de plus de 15 m² soient verdurisées. Réponse positive du Collège mais pour une prochaine révision du Règlement.

Travaux de rénovation de l’entrée du Jardin des Familles rue de la Limite :

Ces travaux visent (encore et toujours) à la création de locaux pour les gardiens de parc, un équipement HoReCa dans l’entrée et 2 logements

Le groupe Ecolo-Groen salue dans ce dossier le respect de la procédure de marchés publics et se félicite d’insister tellement sur le respect de la loi…

En revanche, le groupe Ecolo-Groen s’inquiète des délais dans la mise en place de ce projet (en cours depuis 2016) et de l’absence de vestiaire adéquat pour les femmes gardiennes de la paix, obligeant celles-ci à se changer chez elles.

Par ailleurs et plus inquiétant encore, le Collège nous indique que les femmes gardiennes de la paix souhaitent ne plus être présentes en rue. Au vu des questions de genre discutées à de nombreuses reprises au sein du Conseil, le groupe Ecolo-Groen s’inquiète particulièrement de cette nouvelle à la fois en ce qu’elle sous-entend en termes de sentiment d’insécurité des gardiennes de la paix elles-mêmes et pour le message que ce retrait pourrait passer à la gente féminine.

Rénovation de l’immeuble au n°77, rue de la commune pour y créer 3 logements sociaux :

Une fois de plus, le groupe Ecolo-Groen s’inquiète des délais de réalisation des travaux dans cet immeuble acquis en 2011 et muré depuis 2013 pour lequel les subsides du contrat de quartier Liedekerke ont été perdus faute d’action.

Le groupe Ecolo-Groen s’inquiète de l’exiguïté des logements proposés : il s’agit de logements « une chambre » alors que, des dires mêmes de la majorité, nombre de familles, nécessitant des logements de minimum 2 chambres, sont en attente de logements.

Le groupe Ecolo-Groen s’inquiète également du prix élevé de la rénovation (estimé d’après les informations en notre possession à une fourchette se situant entre 2.300 et 2.500 EUR /m²), ce qui correspondrait au prix du neuf.

Le Collège ne répond pas sur ces montants mais confirme que l’exiguïté est un choix assumé de la Commune. Étonnant lorsque la majorité insiste par ailleurs tellement sur le besoin de logement pour des familles.

Convention de subside de la commune vers la zone de police :

Le Conseil se voit proposer d’adopter en date du 12 février 2020 une convention pour une durée courant du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019. Le groupe Ecolo-Groen s’offusque et met en cause la « bonne gestion » revendiquée par le Collège dans un tel cas de retard. Le Collège s’engage à présenter la convention pour 2020 en mars. Affaire à suivre.

Morgue – Renouvellement de la Convention entre le Centre Hospitalier Universitaire Saint-Pierre :

Le groupe Ecolo-Groen pose la question du maintien du projet de morgue sur St-Josse. Sans réponse.

Achats publics, « plic-ploc » et procédures d’urgence…

Le groupe Ecolo-Groen s’inquiète de la bonne gestion des finances communales au vu de la gestion hasardeuse des achats publics de la commune. En effet, il s’avère des dossiers présentés qu’une stratégie communale d’achats publics fait défaut. Ceci implique que la commune – et le groupe Ecolo-Groen l’a déjà dénoncé par ailleurs – fait ses achats « plic ploc » ou en urgence… Sans profiter des économies d’échelle que suscite une bonne gestion des achats publics.

Subside au FC Saint-Josse pour participation à un tournoi de football à Eskisehir :

Le groupe Ecolo-Groen réclame que les subsides octroyés aux associations sportives bénéficient à tous les jeunes de St-Josse quel que soit leur sport de prédilection et quel que soit leur genre. En l’espèce, le groupe constate que, comme en 2019, ce sont des jeunes faisant du foot, exclusivement des garçons et par ailleurs, ce sont probablement les mêmes qu’en 2019.

Le musée Charlier accueillera des activités de Tai Chi d’une organisation de femmes. Belle nouvelle !
Share This